Les différentes garanties de prêt immobilier (1/2)

La garantie donnée par une personne physique

Vous avez trouvé la maison ou l’appartement de vos rêves, et souhaitez en devenir propriétaire.
Pour financer votre bien, ICI a pu vous faire bénéficier du meilleur taux du marché en trouvant pour vous la banque qui offrait les conditions les plus avantageuses.

Mais savez-vous que tout prêt bancaire doit être garanti ?

En effet, avant de donner son accord définitif, l’organisme prêteur exigera une garantie de paiement qui servira à le protéger d’un défaut éventuel de versement des mensualités par l’emprunteur.

Sans cette garantie, pas d’accord de prêt immobilier !
Attention, cette garantie n’a rien à voir avec l’assurance emprunteur qui, elle, vous protège de certains risques tels que la maladie, l’invalidité, la perte d’emploi…

ICI vous explique les différents types de garantie existantes, à savoir :

  • la garantie donnée par une personne physique, dont vous trouverez le détail dans cet article
  • la garantie donnée par un organisme de cautionnement, à retrouver dans notre article.

Il n’y a aujourd’hui plus qu’une seule possibilité, pour une personne physique, de garantir son prêt à titre personnel : le nantissement

C’est une garantie apportée par l’emprunteur lui-même, et qui consiste en une somme d’argent bloquée (une assurance vie par exemple, ou des produits financiers tels qu’un compte épargne, une assurance vie ou des contrats de capitalisation).

L’emprunteur permet à la banque qui accorde le prêt de détenir en garantie une partie de son patrimoine financier, et ce, pendant toute la durée de remboursement de ce prêt.

En cas de non-remboursement, la banque pourra directement puiser dans le capital placé en garantie.

Avantage : ce type de garantie est gratuite et n’engendre donc pas de frais supplémentaire pour l’emprunteur

Inconvénient : Pour avoir recours au nantissement, il faut disposer d’une épargne conséquente.

Lorsque vous nantissez votre compte, l’entièreté des fonds nantis est placée entre les mains de la banque prêteuse. Une fois le compte nanti, vous ne pourrez plus disposer des fonds qui sont dans ce compte.

Bon à savoir :
Petit retour en arrière sur une pratique qui n’a plus cours aujourd’hui pour l’achat d’un bien immobilier, mais qui reste d’actualité pour la location : la caution 

On parle alors de caution(1) (ou de garant), simple ou solidaire.

  • Avec la caution simple, le propriétaire réclame les éventuels impayés au locataire avant d’entamer les démarches auprès de la personne qui s’est portée caution
  • Avec la caution solidaire, la personne qui s’est portée caution sera immédiatement mise en demeure de régler les échéances impayées par tous moyens dont elle dispose : salaire, pension, biens mobiliers ou immobiliers.

(1) Bien souvent, la caution et le dépôt de garantie sont confondus par les personnes du fait d’une erreur de langage :

  • La caution représente une personne et non une somme d’argent.

La caution est une personne qui s’engage à payer les loyers à la place de celle pour qui elle s’est portée garante

  • Le dépôt de garantie est un dépôt d’argent, encaissé par le propriétaire d’un logement loué, qui lui sert à sécuriser d’éventuels impayés de loyers ou des dégradations, et qui est restitué à la fin.

 

Un projet ? une question ? contactez-nous !